Portrait d'une communauté fière

}

Quand

Mercredi au dimanche
16 au 20 août 2017
Mercredi au vendredi
18 h à 23 h
Samedi et dimanche
14 h à 23 h

Place Émilie-Gamelin
logo_metro_de_montreal Berri-UQAM

 

Coût

Gratuit

RSVP

Confirmez votre présence sur Facebook !

Portrait d’une communauté fière

Samir Khoury, directeur, concept
James Ian Morgan, photographe

De nos jours, dans l’actualité, il est fréquent d’entendre que des hommes gais de Syrie et d’Irak sont projetés des toits ou lapidés par des membres de l’État Islamiste. Les hommes gais du Liban se font encore arrêter et soumettre à un test anal archaïque en plus d’être humiliés publiquement ou autrement. Un jeune garçon au Maroc a été traîné et battu dans les rues alors que les spectateurs commentaient sur combien il le méritait du fait qu’il était maquillé. En mai 2017, une association extrémiste a lancé des avertissements et des menaces pour faire annuler des événements devant faire partie de la première Semaine de la Fierté de Beyrouth. Ce ne sont que quelques-unes des atrocités dont on entend parler, ici, au Canada.

Personnellement, à chaque fois que je lis qu’une autre personne du Moyen-Orient ou du nord de l’Afrique a été assujettie à la torture, au test anal, à l’humiliation publique, à la thérapie de conversion et à d’autres rigueurs archaïques et barbares de lois inhumaines, je pleure, Et, j’ai mal. C’est pourquoi j’ai pris sur moi-même de me tenir debout pour tous ceux qui n’osent pas et faire une différence, prendre position, de vivre fier et, ÊTRE. C’est ce qui est devenu la base de cette oeuvre.

Ces notions sous-tendent les courants narratifs visuels qui présentent une fière communauté LGBTQ+ originaire du Moyen-Orient et de l’Afrique du nord qui vit ici, à Montréal. L’arrière-plan de chaque photo est une métaphore pour différents aspects des expériences vécues et de la vie de chaque participant, et qui vise à démontrer que nous, les Libanais et Arabes de la communauté LGBTQ+, sommes une partie intégrante de la ville, du Québec et du Canada. Cette œuvre sert comme un moment, un mouvement qui donne une voix à ce groupe particulier de personnes dont l’identité culturelle transcende la géographie.

Vous pourriez aimer