Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Comité scientifique

Le comité scientifique de la conférence est composé d’experts, reconnus pour leurs compétences dans les thèmes de la conférence : la diversité et l’inclusion en milieu du travail, la jeunesse et les aînés, la diversité familiale, le mouvement des Fiertés canadiennes et les enjeux mondiaux.

Les experts sont issus de formations et origines diverses afin d’assurer une multiplicité des points de vue.

Le comité scientifique est composé de :

  • Mona Greenbaum, coprésidente
  • Bill Ryan, coprésident
  • Marie-Ève Baron Giroudeau, Fierté Montréal
  • Marie-Pier Boisvert, Conseil québécois LGBT
  • Line Chamberland, chaire de recherche sur l’homophobie
  • Marie Geoffroy, chaire de recherche sur l’homophobie
  • Matthew Halse, Sida bénévoles Montréal
  • Marie Houzeau, GRIS-Montréal
  • Gina Metallic, travailleuse sociale indigène bispirituelle
  • Gabriel Mujimbere, Arc-en-ciel d’Afrique
  • Clark Pignedoli
  • Raphaële Frigon
  • Éric Pineault, Fierté Montréal

Biographies

Mona Greenbaum

Mona Greenbaum

Coprésidente

Mona Greenbaum est la directrice de la Coalition des familles LGBT, une association militant pour les familles avec parents lesbiens, gais, bisexuels et trans. L’organisme a reçu trois prix Arc-en-ciel en reconnaissance de son activisme social. La mission principale de la Coalition est de former des intervenant.e.s qui travaillent en milieu scolaire et dans les services sociaux.

À ce jour, elle a réalisé plus de 500 formations dans 15 régions du Québec, permettant ainsi de sensibiliser plus de 16.000 intervenant.e.s à la nécessité d’intervenir contre la violence homophobe et transphobe, l’hétéronormativité et le harcèlement basé sur l’expression de genre.

En 2010, Mona a reçu la Médaille de l’Assemblée nationale du Québec, soulignant ses années d’activités militantes au sein de la communauté LGBT.

En 2013, elle a été récipiendaire de la médaille du Jubilé de diamant de la Reine Elizabeth II, en reconnaissance de son travail pour la communauté LGBT du Canada.

En 2015, à l’occasion du 40e anniversaire de la Charte, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse du Québec a choisi Mona comme l’une des 40 personnalités ayant connu un parcours exceptionnel de défense ou de promotion des droits inclus dans la Charte.

Bill Ryan

Bill Ryan

Coprésident

Étudiant à l’Université d’Ottawa, à l’Université de Paris et à l’Université Dalhousie, Bill Ryan est un travailleur social et un pédagogue impliqué dans l’éducation sexuelle, la santé LGBTQI2S et le travail lié au VIH depuis 1985 lorsqu’il a fondé le premier groupe de soutien aux personnes vivant avec le VIH des Provinces de l’Atlantique.

Depuis qu’il a déménagé à Montréal, il enseigne en travail social, en genre et en diversité sexuelle et en thérapie familiale à l’Université McGill. Il forme et consulte à l’échelle nationale et internationale et intervient bénévolement auprès de nombreux organismes communautaires.

Ses recherches se sont centrées sur la jeunesse homosexuelle, l’homophobie, la santé des hommes gais, l’homoparentalité, le vieillissement de la population gaie et lesbienne, l’éducation sexuelle, l’intimidation homophobe au sein des écoles, l’accès aux soins de santé et le développement de services de soutien. Il enseigne le seul cours à l’Université McGill sur les questions relatives à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre.

En 2001, il a été nommé héros de la crise du sida par la Fondation Farha. En 2009, il a été nommé Personne de l’année par le Conseil des gais et lesbiennes du Québec. En 2010, il a reçu le Prix Martin Luther King Jr Legacy pour Montréal et a été nommé dans le « Top Ten » des chercheurs de l’Institut du Genre et de la Santé des Instituts de recherche en santé du Canada.

Marie-Ève Baron Giroudeau

Marie-Ève Baron Giroudeau

Membre du comité scientifique

Marie-Ève Baron Giroudeau siège au conseil d’administration de Fierté Montréal depuis maintenant six ans.

Elle participe activement aux activités locales et internationales de Fierté Montréal. Elle croit particulièrement en la participation des femmes et des personnes trans-identifiées aux réseaux d’affaires et aux activités sociales de toute la communauté LGBT+. Elle croit également que Montréal a un rôle phare pour les communautés LGBT+ de par le monde. Nous nous devons d’être des modèles d’inclusion à leurs yeux. Elle a de plus, siégé pendant plus de 2 ans au conseil d’administration de l’ATQ (Aide aux Trans du Québec) et a notamment reçu un prix pour souligner son apport à l’organisation de la journée internationale de la fierté trans. Marie-Ève est non seulement impliquée dans son milieu, mais elle est également d’ingénieure et formatrice en entreprise. Finissante à la maîtrise en gestion, elle utilise ces nouvelles aptitudes dans son travail mais aussi dans sa communauté.

Les projets ne manquent pas pour ses prochaines années. Entre les conférences sur l’identité de genre, la parentalité et la transsexualité, et des projets LGBT à l’international, Marie-Ève se donne beaucoup pour sa famille et surtout pour son épouse, l’amour de sa vie.

Marie-Pier Boisvert

Marie-Pier Boisvert

Membre du comité scientifique

Marie-Pier Boisvert est la directrice générale du Conseil québécois LGBT, où elle travaille à la concertation et à la mobilisation des groupes LGBTQ+ à travers le Québec pour faire entendre leurs enjeux au public et au gouvernement.

Elle est consultante pour divers ministères québécois et canadiens sur les questions de diversité sexuelle et de genre, et est co-chercheuse dans le projet SAVIE-LGBTQ de la Chaire de recherche sur l’homophobie. Elle a été formatrice et intervenante au GRIS Estrie ainsi qu’au GRIS Montréal, et elle a co-fondé la fierté LGBT de Sherbrooke en 2013.

Elle détient une maîtrise en littérature de l’Université de Sherbrooke où elle a exploré la diversité amoureuse dans la littérature québécoise. Forte de ses expériences et implications, elle a donné plusieurs conférences dans le cadre de son travail et de ses études, notamment à Sherbrooke, à Montréal, à Ottawa, à Halifax et à Berkeley (Californie).

Line Chamberland

Line Chamberland

Membre du comité scientifique

Line Chamberland est professeure au département de sexologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et titulaire de la Chaire de recherche sur l’homophobie de l’UQAM.

Sociologue, elle s’intéresse aux vécus des personnes gaies et lesbiennes. Très tôt, l’implication de la chercheure dans divers groupes associatifs et communautaires lui a permis de tisser des partenariats fructueux avec de nombreux acteurs sociaux. La qualité de son expertise lui a valu plusieurs subventions de recherche, notamment dans les domaines suivants : la violence homophobe à l’école et son impact sur la réussite scolaire des jeunes, la discrimination homophobe en milieu de travail, l’adaptation des services sociaux et de santé aux besoins des minorités sexuelles et le vieillissement.

Line Chamberland entreprend présentement une vaste enquête sur l’inclusion et l’exclusion sociale des personnes LGBTQ dans tout le Québec. Ses travaux sont estimés autant sur le plan national qu’international. La chercheure est régulièrement sollicitée dans le cadre d’événements scientifiques destinés aux étudiant-e-s, chercheur-e-s partenaires communautaires ainsi qu’aux décideur-e-s politiques.

Marie Geoffroy

Marie Geoffroy

Membre du comité scientifique

Marie Geoffroy détient une maîtrise en sexologie, concentration recherche-intervention, de l’Université du Québec à Montréal. Lors de sa maîtrise, elle se spécialise sur les expériences de discrimination et de micro-agressions des employé.e.s lesbiennes, gais, bisexuel.le.s et trans, sur les effets de la victimisation sur leur santé mentale, ainsi que sur les facteurs organisationnels facilitant leur inclusion dans un climat de soutien et d’ouverture.

Témoignant de son expertise, elle a été conférencière invitée à l’Association du Barreau canadien, à Fierté au travail et à plusieurs universités au Canada et en Belgique. Elle est actuellement coordonnatrice de la Chaire de recherche sur l’homophobie à l’UQAM et du projet SAVIE-LGBTQ, subventionné par le programme Partenariat du CRSH.

Matthew Halse

Matthew Halse

Membre du comité scientifique

Matthew Halse est le directeur général de Sida bénévoles Montréal (ACCM), la plus ancienne agence de services de lutte contre le VIH/sida au Québec qui fête son 30ème anniversaire cette année. ACCM accueille 36 programmes qui offrent des services de soutien aux personnes vivant avec le VIH, empêchent de nouvelles incidences et favorisent la mobilisation communautaire.

Matthew est également instructeur dans le programme de sexualité du département de Women’s Studies & Feminist Research à l’université Western où il a enseigné des cours sur les masculinités critiques, l’introduction à la culture gaie, le sexe, la sexualité et le handicap. Il a publié et présenté largement sur la PrEP, la participation politique et le militantisme queer, ainsi que la littérature queer. Contribuant à la mobilisation communautaire LGBT, Matthew est directeur chez la Coalition des organismes communautaires québécois de lutte contre le sida (COCQ-SIDA). Sa thèse en théorie politique est intitulée « Another Possibility: HIV and the Contemporary Moment ».

Marie Houzeau

Marie Houzeau

Membre du comité scientifique

Marie Houzeau dirige le Groupe de Recherche et d’Intervention Sociale (GRIS-Montréal) depuis 2005. Fondé en 1994, cet organisme communautaire est devenu le plus important service de démystification l’homosexualité et la bisexualité en milieu scolaire au Québec.

Marie a partagé son expertise outre-mer, de Genève à Besançon, en passant par Anvers, ainsi qu’au Canada, de Vancouver à Toronto, et bien sûr à Montréal. Elle a donné une multitude de conférences dans le cadre de forums sur les droits de la personne, et de congrès syndicaux, scientifiques ou professionnels. Marie a également siégé aux CA du Conseil québécois LGBT, en plus de présider la Gay and Lesbian International Sport Association (GLISA), qui chapeaute les Outgames, une compétition sportive internationale regroupant des milliers d’athlètes LGBT et leurs alliés.

Marie est aussi formatrice consultante pour l’Institut National de Santé publique du Québec (INSPQ). À ce titre, elle a formé des milliers de professionnels de la santé et des services sociaux, du milieu communautaire et de l’éducation à adapter leurs interventions aux clientèles LGBT et à être sensibles à leur vulnérabilité. Elle est régulièrement sollicitée pour participer à titre de co-chercheure dans des équipes de recherche universitaire, notamment avec la Chaire de recherche sur l’homophobie ou encore, l’équipe « Culture du témoignage » de l’Université du Québec à Montréal.

En 2016, elle a été doublement honorée pour son engagement à la construction d’un monde plus ouvert à la diversité, en recevant la médaille de l’Assemblée nationale du Québec, et le prix « Femme de mérite », catégorie Engagement social, remis par la Fondation du Y des femmes.

Gina Metallic

Gina Metallic

Membre du comité scientifique

Gina Metallic est une féministe indigène bispirituelle de la Première nation Listuguj Mig’maq, située à la frontière du Québec et du Nouveau-Brunswick. Elle vit actuellement à Ottawa avec sa femme.

Gina a obtenu son baccalauréat ès arts en anthropologie et psychologie de l’éducation et du soutien suivi d’une maîtrise en travail social s’articulant autour du développement communautaire à l’Université McGill. Son travail de deuxième cycle a porté sur le développement de l’identité bispirituelle. D’ailleurs, elle a analysé son propre coming out et a écrit sur l’intersectionnalité entre être une femme queer, indigène et hyper-féminine.

Gina est lauréate de cinq bourses de la Fondation pour l’avancement des jeunes Autochtones (FAAY), maintenant appelée Inspire; un programme de bourses pour indigènes au Canada. Elle est également membre de la Golden Key International Honour Society, invitation pour excellence académique reçu au cours de l’année d’obtention de sa maîtrise en travail social.

Gina a été conférencière invitée sur les enjeux bispirituels et les pratiques autochtones de protection de l’enfant à la conférence annuelle de la fondation Pierre Elliott Trudeau, au siège national de la GRC, à des événements collégiaux et universitaires ainsi qu’à plusieurs organisations autochtones. Gina a aussi été rédactrice invitée à la Gazette de Montréal et a paru sur le Réseau de télévision des peuples autochtones (APTN) pour la série «Working it Out Together», sur le thème de la protection de l’enfant et des dons des bispirituels. Récemment, Gina a été impliquée dans la première conférence sur les bispirituels tenue dans une réserve au Québec organisé par l’Association des femmes autochtones du Québec. De plus, Gina a été invitée sur un épisode de «Sexplora», une série télévisée de Radio Canada. Gina siège sur le comité d’organisation de Canada Pride 2017.

Gina est une travailleuse social agréée de l’Ordre des travailleurs sociaux de l’Ontario.

Gabriel Mujimbere

Gabriel Mujimbere

Membre du comité scientifique

Gabriel Mujimbere est un activiste et artiste queer d’origine Burundaise.

Il fit sa première prestation engagée pour la défense des droits des homosexuels au Burundi au sien de la troupe Lampyre en 2010 en interprétant « l’homosexuel » dans le spectacle Compilation. Il faisait déjà partie de la première association de défense des droits des homosexuels au Burundi « Humure » depuis 2009.

Une autre étape de son engagement public fut franchie en 2012, lorsqu’il a commencé à travailler comme responsable du projet MSM de l’ANSS (Association Nationale de Soutien au Séropositif et aux malades du sida), le seul programme alors au Burundi qui traite de la santé sexuelle des hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes (HARSAH/MSM en anglais). Il fut emmené dans le cadre de ses fonctions à faire des interventions publiques (conférences, émission radiodiffusées, réseaux sociaux, etc.) en tant que HARSAH alors que le code pénal Burundais condamne les rapports sexuels entre personnes de même sexe.

Il arriva au Canada le 21 novembre 2015 et s’engagea très vite auprès de l’organisme Arc-en-ciel d’Afrique. Il a actuellement quitté son poste au conseil d’administration d’Arc-en-ciel d’Afrique pour rejoindre la permanence en tant que directeur adjoint de l’organisme.

Clark Pignedoli

Clark Pignedoli

Membre du comité scientifique

Clark est engagé auprès des communtautés queer et trans au Québec et en Italie.

Au Québec, il participe surtout aux mobilisations pour les droits des personnes trans migrantes et à la diffusion des savoirs trans à l’université. Clark fait partie du collectif Marche Trans – Euphorie dans le genre ainsi que du Comité trans du Conseil québécois LGBT. Il a également collaboré avec Asst(e)q.

Clark est inscrit au doctorat à l’UQAM où il travaille sur les ateliers Drag King à partir d’un point de vue situé trans.

Enfin, en Italie, il fait partie du groupe de soutien entre pairs Asterischi* qui s’adresse aux personnes trans et en questionnement par rapport à leur genre.

Raphaële Frigon

Raphaële Frigon

Membre du comité scientifique

Raphaële Frigon est une artiste et une activiste qui agit comme coordonnatrice du Groupe de recherché en intérêt public du Québec à l’Université McGill. En tant qu’artiste, elle concentre sa pratique sur les réalités matérielles du corps et sa relation aux contextes sociaux plus larges. Raphaële est engagée depuis plusieurs années au sein des communautés queer et trans— particulièrement dans les efforts d’organisation auprès des personnes trans. Elle est préoccupée par la criminalisation du VIH et de la situation des droits des travailleurs du sexe au Canada. Elle fait partie du collectif Euphorie dans le genre qui organise la marche annuelle pour les droits des personnes trans à Montréal.

Éric Pineault

Éric Pineault

Membre du comité scientifique

Éric Pineault débuta son implication associative LGBT en 1996 grâce au volleyball, sport qu’il a pratiqué pendant 28 ans. De 1997 à 2000, Éric siégea sur le conseil d’administration de la Fête Arc-en-ciel de Québec à titre d’administrateur, de secrétaire et de producteur des événements publics extérieurs. Entre 2000 et 2004, Éric œuvra au sein de plusieurs clubs de volley, en tant que vice-président et président. Il fonda VOLLEY BOREAL en 2004. A la tête de ce club de volleyball LGBT, Éric organisa près de 30 tournois internationaux.

Cette implication sportive lui ouvrit de nombreuses portes. Tout d’abord, à titre de directeur de régates d’aviron du championnat canadien et des Masters nord-américains. Il a aussi travaillé 3 ans aux 1ers Outgames mondiaux à titre de coordonnateur sportif, gestionnaire de projets communications et marketing et directeur du département des sports par intérim.

Il a siégé sur le conseil d’administration d’Équipe Montréal comme administrateur, secrétaire et vice-président et en assuma la direction générale pendant 2 ans. Lorsque Divers/Cité, l’organisme organisant la Fierté montréalaise de 1993 à 2006, annonça en 2007 qu’il devenait un festival culturel LGBT, c’est tout naturellement qu’Éric décida de fonder, en collaboration avec plusieurs organismes communautaires, Célébrations LGBTA Montréal, aujourd’hui nommé Fierté Montréal.

Par ailleurs, Éric préside l’Institut PACEL, un centre de croissance personnel où les étudiants pourront devenir praticiens en soins énergétiques. En plus d’être un organisateur passionné, Éric est praticien et enseignant des soins énergétiques.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.